Le processus Poka Yoke
Le processus Poka Yoke

Fonctionnalités de Poka Yoke

Les failles éventuelles sont éliminées dès la phase de développement d’une ligne de fabrication. Néanmoins, des difficultés apparaissent souvent pendant le fonctionnement. Celles-ci doivent être identifiées, une méthode de détection doit être implémentée et une procédure de contrôle doit être développée.

Le respect de normes de qualité élevées est une condition préalable à une fabrication optimale. Ceci est garanti, déjà dans le processus courant, grâce à une gestion ciblée des erreurs basée sur la solution Poka Yoke de Balluff.

Chaque étape est traçable grâce à une production transparente. Les failles typiques peuvent ainsi être identifiées à temps et des mesures peuvent être prises pour y remédier. Ceci améliore la sécurité de production, permet des cycles de correction et des adaptations rapides quand les exigences évoluent.

Cette transparence nécessaire et cette flexibilité sont garanties grâce aux capteurs Balluff.

Étapes un et deux : Identification et détection

  • Identification des zones à problème

    Respect des normes de qualité grâce aux contrôles Poka Yoke

    Failles typiques

    Les sources d’erreur typiques consistent en des pièces manquantes et incorrectes, une évaluation insuffisante de couleurs, un mauvais déroulement du montage ou même des entrées de données manuelles et des réglages des machines.

    Autres zones à problème

    Les pas de vis constituent un problème de fabrication fréquent. Des pas de vis manquants ou incomplets peuvent apparaître sur les vis, les boulons et les trous filetés.

    Il est également très difficile de trouver la vis adaptée pour un couple de serrage donné, ainsi que l’ordre de serrage. Les dispositifs électriques de contrôle du couple sont un premier pas dans la bonne direction, mais ne peuvent pas empêcher des problèmes. Le positionnement d’outils dynamométriques s’est révélé être un succès.

    Des erreurs peuvent apparaître partout où l’on effectue des marquages ou des inscriptions manuels. De telles erreurs peuvent être évitées au moyen d’un système de traçabilité simple.

    La solution

    Concernant la prévention des erreurs : Chaque étape de fabrication exécutée manuellement peut engendrer une erreur. Cela concerne toutes les opérations de montage et tous les réglages de la machine. Dans ces domaines, il faut s’assurer au moyen d’une évaluation que les normes de qualité appropriées, telles que celles dans le cadre du Total Quality Management (TQM), sont satisfaites. En règle générale, au moins deux contrôles Poka Yoke devraient être effectués pour chaque opération de montage.

    Les particularités

    • Respect des normes de qualité appropriées au moyen de contrôles Poka Yoke
    • Système de traçabilité simple pour la prévention des erreurs typiques
    Contrôle optique et réglage de l’inclinaison de sièges auto

    Cette application permet le réglage et le contrôle optique de l’inclinaison de sièges de voiture.

  • Mise en œuvre de la détection des erreurs

    Contrôle des étapes de processus au moyen de capteurs et de systèmes Vision en vue de la prévention des erreurs

    Des capteurs et des systèmes Vision de Balluff vérifient que toutes les étapes de processus ont été réalisées correctement. Des erreurs peuvent être évitées grâce à cette solution.

    Prévention passive et active des erreurs

    Il existe deux méthodes permettant de prévenir les erreurs dans la fabrication : la prévention passive et la prévention active des erreurs.

    La prévention passive des erreurs garantit au moyen d’un codage mécanique qu’un processus ne peut pas être exécuté incorrectement. Cette méthode est particulièrement efficace et économique.

    Dans le cas de la prévention active des erreurs, des capteurs et des systèmes Vision vérifient qu’une étape de processus a été exécutée correctement. Cette méthode est plus flexible et peut fournir davantage de données qu’un dispositif passif. En outre, il est possible d’intégrer facilement des procédés de traçabilité. Pour la mise en œuvre d’une prévention active des erreurs, on utilise un capteur discret ou analogique, un détecteur de couleur ou un système Vision.

    Mise en œuvre des capteurs

    Les capteurs disposent de sorties normalisées, qui sont soit discrètes (oui/non), soit analogiques (mesure). Chaque sortie peut être traitée de n’importe quelle manière. Ainsi, il est par exemple possible de commander de simples témoins lumineux, des instruments de mesure ou encore des fonctions d’éjection pour le retrait ou la reprise.

    Mise en œuvre des systèmes Vision

    Les systèmes Vision sont utilisés dans des applications au sein desquelles les capteurs traditionnels atteignent leurs limites. Il convient de faire la distinction entre systèmes Vision et capteurs Vision.

    Les capteurs Vision tels que le capteur Vision BVS de Balluff sont parfaitement adaptés à la prévention des erreurs. Ils sont simples, économiques et flexibles.

    Les systèmes Vision offrent des avantages dans le cas de processus complexes tels que la commande de robot, l’analyse d’images, l’acquisition d’images et l’enregistrement d’images.

    Mise en œuvre de la détection des erreurs

    La prévention passive et la prévention active des erreurs : une comparaison