Croissance record du Groupe Balluff

Croissance record du Groupe Balluff

Les directeurs généraux : Michael Unger, Florian Hermle et Katrin Stegmaier-Hermle (de gauche à droite)

Florian Hermle, Katrin Stegmaier-Hermle et Michael Unger (de gauche à droite), directeurs généraux, sont très satisfaits de la croissance qu’a connu le Groupe Balluff en 2017.

Balluff GmbH

Balluff a créé 100 nouveaux postes au siège social de Neuhausen au cours des deux dernières années.

La croissance rapide des ventes continue au premier trimestre de 2018

Neuhausen a.d.F. L’Internet industriel des objets (IidO) a rendu certains à Neuhausen heureux : la forte demande en solutions industrielles d’automatisation a abouti à une croissance record pour le Groupe Balluff en 2017. Avec les chiffres des ventes des deux sociétés intégrées au cours du dernier exercice, le spécialiste dans le domaine des capteurs et de l’automatisation de Neuhausen près de Stuttgart a connu une croissance de 21,4 %, à 459 millions d’euros. Les ventes en 2016 s’élevaient à 378 millions d’euros. Même sans les nouvelles sociétés, l’augmentation de 16 % aurait représenté un record. « Le fait que nous aurons dépassé notre objectif de ventes de 500 millions d’euros en 2019, comme prévu, est déjà évident. La seule question est quand », a remarqué Katrin Stegmaier-Hermle, la directrice générale, lors de la présentation des résultats financiers. Le Groupe Balluff emploie 3 600 salariés dans le monde entier. Cela représente environ 10 % de plus que l’année précédente. 1 300 de ces employés travaillent en Allemagne et 100 autres ont rejoint le siège social à Neuhausen au cours des deux dernières années.

« Nous sommes naturellement heureux de cette croissance », affirme Stegmaier-Hermle. « Nos solutions de produits et de services forment la base de la numérisation de l’industrie. Nous travaillons, par conséquent, dans un segment de croissance absolue. Toutefois, et ceci nous rend particulièrement heureux, nous gagnons également des parts de marché ». La marge bénéficiaire s’est de nouveau légèrement améliorée, passant de 9 % en 2016 au chiffre actuel de 10,5 %.

> Dossier de presse (fichier .zip)

Pression croissante à automatiser dans plusieurs secteurs

Orientation client cohérente

« Les clients sont toujours au centre de notre orientation stratégique. Les sections industrielles permettent d’assurer que les demandes des secteurs respectifs en nouveaux produits et solutions se traduisent par une gamme pertinente pour les clients. Ceci signifie que notre développement devient plus ciblé, plus rapide et meilleur en ce qui concerne les industries », souligne Unger. « Nous mettons maintenant en place la réorientation à partir d’une position de force, afin de former la base d’une croissance consistante de l’entreprise Balluff et de la préparer pour le futur ».

Transfert de l’expérience d’automatisation vers l’IidO

Le directeur général Florian Hermle a décrit à quoi l’avenir ressemblera. Balluff, qui s’est activement investie dans l’automatisation depuis plus de 50 ans, a mené cette expérience de la transformation vers l’IidO et offre aujourd’hui toutes les solutions nécessaires de la génération de données à leur transport en passant par le traitement. Balluff est extrêmement forte dans les domaines des matériels, de la connectivité et de la visualisation des données. Les données créent de la transparence et rendent visibles tout ce qui se passe en automatisation (le quoi, quand et pourquoi). D’après Hermle, Balluff insiste davantage sur les logiciels afin de mieux fournir des solutions holistiques d’automatisation depuis une seule source. « C’est pour cela qu’en 2017, nous avons intégré au groupe la société de logiciels innovative software services (iss) basée à Stuttgart et le pionnier de la vision automatique Matrix Vision. Ce savoir-faire nous permet d’utiliser mieux et plus rapidement nos grandes possibilités de croissance et de développer notre gamme de matériels et de logiciels », remarque Hermle avec conviction.

Le but est de combiner la technologie, les logiciels et les partenaires externes dans un écosystème ouvert, augmentant davantage les capacités concurrentielles des clients et leur apportant un soutien, de l’intégration au diagnostic en passant par l’analyse des données. Les partenaires externes peuvent être des spécialistes en Big Data, des fournisseurs, des producteurs ou des fabricants de composants. Cela générerait des solutions qui accompagnent tout le processus de création de valeurs, de la gestion de l’inventaire et l’achat à l’usine intelligente et davantage de processus efficaces, en passant par la gestion d’actifs.
« Les solutions peuvent être appliquées sur une machine individuelle ou en tant que partie intégrante du parc de machines ou même entre les sociétés. « Le client est toujours maître de la situation et surtout maître de ses données », souligne Hermle.

Production intelligente von den Fildern

L’utilisation de moules de coulée dans le secteur automobile fait partie des exemples d’application. Dans ce domaine, les fournisseurs empruntent de précieux moules de coulée auprès de fabricants afin de produire les pièces souhaitées. « Avec nos concepts de solutions, les fabricants peuvent télécharger les données de service pour chaque moule respectif auprès du fournisseur depuis l’infonuagique industriel et surveiller les intervalles d’entretien, le nombre de pièces produites ou la température moyenne. Nous utilisons cette approche pour apporter une assistance pas à pas à nos clients en numérisant leur production et en utilisant la transparence qui en résulte pour augmenter l’efficacité et la productivité de leur usine », explique Hermle.

Balluff a passé les douze derniers mois à travailler davantage sur des solutions logicielles. Hermle a utilisé une démonstration en direct pour montrer l’état actuel de développement. Toutes les données pertinentes sont clairement représentées dans un tableau de bord avec lequel les utilisateurs peuvent commander différentes usines ou ouvrir directement des actifs et des outils individuels. Les données actuelles de service arrivent en temps réel depuis le terrain, les capteurs et toute l’usine, et sont accessibles depuis un infonuagique ou même en intersociété. Les renseignements peuvent être exportés par le biais d’une appli, sur un ordinateur de bureau ou des lecteurs portables industriels. La sélection des canaux de communication donne également à la clientèle plusieurs options. « Le concept permet de générer, transporter et traiter des données, et dorénavant, grâce aux logiciels basés sur le nuage, les interpréter directement », déclare Hemle. « Cela nous met directement sur la voie de l’usine intelligente et justifie notre revendication d’être un incitateur de la numérisation ».

À propos de Balluff

Fondée en 1921 à Neuhausen auf den Fildern, la société Balluff, forte de ses 3 600 employés, est synonyme dans le monde entier de technique innovante, de qualité et d’expérience intersectorielle dans le domaine de l’automatisation industrielle. En tant que spécialiste de l’automatisation, l’entreprise familiale, aux mains de la quatrième génération, offre une gamme complète de technologies innovantes en matière de capteurs, d’identification et de réseau, ainsi que des logiciels pour des solutions intégrées.

En 2017, le groupe Balluff a enregistré un chiffre d’affaires d’environ 459 millions d’euros. Outre le siège central à Neuhausen a. d. F., la société Balluff possède des sites de vente, de production et de développement dans le monde entier, et elle est représentée par 37 filiales et autres représentants dans 68 pays. Ceci garantit aux clients une disponibilité rapide des produits à l’échelle mondiale, ainsi qu’une grande qualité de conseil et de service, directement sur site.